banniere
 
 
 


L'OEDICNEME CRIARD
 

SUIVI DE L'OEDICNEME CRIARD PAR NATURESSONNE

Oedicnèmes criards

au château d'eau de La Forêt Ste Croix

Connaître l'Oedicnème en Essonne

L'Oedicnème criard s'est beaucoup raréfié en Ile-de-France où il était pourtant considéré comme très commun au milieu du XIX ième siècle. La population francilienne a été estimée à 40-80 couples dans les années 1980, à l'occasion d'une enquête nationale sur l'espèce. Toutefois, le statut de l'espèce alors déterminé en Essonne (de 0 à 5 couples) n'était pas bien connu et il n'existait jusqu'à présent que des données partielles et disparates sur le sort de cet oiseaux dans notre département.

En 1999, NaturEssonne a donc mené une étude approfondie dans le Sud-Est de l'Essonne, par enquête auprès d’ agriculteurs et des chasseurs et par des prospections de terrain. Dans ce secteur, nous avons pu évaluer les effectifs entre 10 et 15 couples, voire 20 couples dans une hypothèse optimiste.Ces chiffres, recueillis pendant la saison de reproduction ont été corroborés par un comptage ponctuel des rassemblements estivaux dans la zone d'étude, réalisée par une quinzaine de bénévoles de l'association.

De nouvelles prospections ont été organisées depuis 2002 pour confirmer les résultats établis en 1999. En 2007, en suivant les protocoles du C.N.R.S. de Chizé, la population du Sud Essonne a été évaluée dans une fourchette comprise entre 40 et 45 couples nicheurs. Cette population est la plus importante répertoriée en Ile-de-France actuellement.

Cela est relativement réconfortant et cela laisse espérer que les nuits des plaines essonniennes seront encore longtemps peuplées de l'appel flûté de l'Oedicnème criard. Espérons seulement que la suppression des jachères décidée par la Communauté Européenne en 2007 ne sonne pas le glas d’espèces à fort potentiel patrimonial en milieu agricole.

2008 nous a permis de constater qu’un certain nombre de jachères avaient déjà disparu, qu’en sera-t-il en 2009? Le constat est très inquiétant pour la survie de l’Oedicnème criard dans la décennie à venir.

Les études successives ont également permis de préciser l'habitat exploité par l'espèce dans ce secteur. Le rôle primordial de la nature du sous-sol et des terres en jachère a pu être mis en lumière.

De nombreux contacts constructifs ont été liés avec les agriculteurs concernés et aboutissent à des actions menées en partenariat, pour la préservation de l'Oedicnème et d'autres espèces liées à ce type de milieu. Un programme de sauvegarde de L’oedicnème criard a ainsi été lancé en 2007 par notre association.
Ce programme P.R.A.I.R.I.E est soutenu par le Conseil Régional d’Ile-de-France et son périmètre concerne les 19 communes
suivantes :
Abbéville-la-Rivière, Blandy, Boigneville, Bois-Herpin, Boissy-le-Rivière, Brouy, Champmotteux, Courdimanche-sur-Essonne, Gironville-sur-Essonne, Fontaine-la-Rivière, La Forêt-Ste-Croix, Maisse, Marolles-en-Beauce, Mespuits, Ormoy-la-Rivière, Prunay-sur-Essonne, Puiselet-le-Marais, Roinvilliers et Valpuiseaux.

Télécharger le bilan d'activités 2018 pour ce suivi [voir page 1]

© Copyright 2009 - 2020 NaturEssonne -   Mentions légales  -   Plan du site  -   Crédits  -   Conception : Ordiciel