banniere
 
 
 


GROUPES THEMATIQUES
 

Ce n'est pas d'aujourd'hui que l'association s'intéresse à la faune des zones humides ! En 2004 déjà, un groupe avait vu le jour.

Pour en savoir plus : télécharger le compte-rendu de la première participation de bénévoles à l'opération menée par le PNR Chevreuse :
compte-rendu de l'opération en 2004

Depuis lors, plusieurs bénévoles participaient à des opérations de sauvegarde dites "crapaudrômes" menées régulièrement chaque année au printemps, notamment à Auffargis (78) sous l'égide du PNR de la Haute Vallée de Chevreuse.
voir l'appel à bénévolesIci l'appel à bénévoles pour participer au "crapaudrome" en 2008

 


HISTORIQUE

2004
Création du premier groupe "amphibiens-reptiles"
03/2004
Première participation au crapaudrôme d'Auffargis mis en place par le PNR de la Haute Vallée de Chevreuse, participation qui se poursuit grâce à certains membres du groupe
20/01/2011
Signature d'une convention de partenariat bénévole avec la SNPN
02/2011

Première opération de mise en place du crapaudrôme du domaine du Marais (commune du Val St Germain).

Depuis cette date, le dispositif est reconduit chaque année

01/2012

Lancement du GAR (nouveau Groupe Amphibiens-Reptiles)

Poursuite des opérations "crapaudrôme" au Val St Germain

02/2015 Première opération de sauvetage des amphibiens sur la commune de Morigny-Champigny. Cette opération a été renouvelée en 2016.
02/2017 Mise en place d'un crapaudrôme à Morigny-Champigny

 

 

Le nouveau "Groupe Amphibiens Reptiles" (GAR) est né le 7 janvier 2012,

à l'initiative de quelques bénévoles passionnés, assistés par une adhérente de NaturEssonne, par ailleurs salariée de la SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature). Au cours de cette réunion fondatrice, 3 types d'action ont été mis en avant :

 

 

actions "crapaudrômes", où NaturEssonne s'implique depuis plusieurs années, avec l'aide duConseil départemental et des ENS

 


voir l'article du Républicain 02/2019

le crapaudrôme du VAL SAINT-GERMAIN

Dans la continuité de cette action "crapaudrôme" à Auffargis, NaturEssonne poursuit son action en installant un nouveau crapaudrôme au Val Saint-Germain. Le dispositif sera renouvelé en 2012, puis les années suivantes (voir ci-dessous).


En outre, si l'on constate une forte mortalité des animaux en cours de migration, il sera possible d'envisager la construction d'un "crapauduc" (en dur)


Ajoutons que le suivi d'un crapaudrôme demande beaucoup d'investissement personnel, car il faut passer sur site tous les matins pour ramasser le contenu des seaux, et faire "traverser" les amphibiens qui s'y trouvent prisonniers.

compte-rendu 2018compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2018

compte-rendu 2017compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2017

compte-rendu 2016compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2016

compte-rendu 2015compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2015

compte-rendu 2014compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2014

compte-rendu 2013compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2013

compte-rendu 2012compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2012

compte-rendu 2011compte-rendu du crapaudrôme Val St Germain 2011


le crapaudrôme de MORIGNY-CHAMPIGNY

Chaque année, à l’arrivée du printemps, un rituel s’amorce chez les amphibiens : la migration !
Les amphibiens quittent alors leurs quartiers d’hiver pour rejoindre un point d’eau dans lequel ils se reproduiront.
Ce phénomène migratoire est bien visible sur la commune de Morigny-Champigny, au niveau de la D49 au sud du hameau des Croubis. En effet, dès la fin février on peut observer des amphibiens traverser la route de nuit. Mais cette traversée n’est pas sans danger : outre les dangers naturels, de nombreux amphibiens se font écraser par les véhicules circulant sur la D49...
Lire la suite

compte-rendu 2018compte-rendu du crapaudrôme Morigny 2018

compte-rendu 2017compte-rendu du crapaudrôme Morigny 2017

compte-rendu 2016compte-rendu de la migration des amphibiens Morigny 2016

 

 

actions "connaissance des amphibiens/reptiles" du département

 

Les données sur les amphibiens et les reptiles en Essonne sont assez éparses . La connaissance des espèces, la détection de leur présence, l'état de leur population sur le département sont essentiels pour pouvoir au mieux les protéger et protéger leurs habitats. On peut consulter ici la liste des amphibiens observés en Essonne (mise à jour : août 2013)


Depuis la création en 2007, au niveau national, du SINP (Système d’INformation sur la Nature et les Paysages), Natureparif a été désigné en 2008 "Observatoire régional" chargé de collecter les données. Grâce à la création de la base de données "Cettia Ile-de-France", NaturEssonne peut donc transmettre les observations collectées par ses adhérents.
Depuis 2016, en partenariat avec la Société Herpétologique de France, un atlas dynamique a été créé, accessible sur le site de Natureparif

.

actions "milieux humides"

 

Il faut savoir qu'une convention a été signée entre NaturEssonne et la SNPN, dans le cadre de leurs inventaires des zones humides d'Île-de-France auxquels notre association a participé.

Vous pouvez télécharger le "Bilan de l'inventaire des mares" établi en 2016 par la SNPN Inventaire des mares 2016
Pour en savoir plus, consultez le site de la SNPN à la rubrique "INVENTAIRES DES MARES EN IDF".
On y trouve, en particulier, une cartographie des mares, permettant de cibler les prospections sur le terrain. Avis aux amateurs !

 

             

liens utiles

 


Vous souhaitez participer ?
Cliquez sur les liens ci-dessous pour savoir comment vous pouvez le faire

les amphibiens de l'Essonne

les reptiles de l'Essonne

© Copyright 2009 - 2019 NaturEssonne -   Mentions légales  -   Plan du site  -   Crédits  -   Conception : Ordiciel